Liberté? Quel est ta devise….

Hello vous tous, habitants de la terre, je participe au rendez-vous des #histoiresexpatriees après une courte pause… cette situation de pandémie, m’a complètement vidée! J’ai eu besoin de reprendre des énergies et pour arrêter de parler, de lire ou d’argumenter sur la même problématique, je me suis penchée sur de nouveau sujets. Ce mois le thème est Liberté, sacré pierre dans la marre… après un confinement planétaire souvent plus de 2 mois… ça promet!! Et c’est loin d’être terminé !!

Je crois que finalement nous sommes tous à la recherche d’une liberté, chacun à sa manière, chacun ses limites et certainement qu’il y en a qui restent insatiables.

Je vais vous partager, du moins essayer, par l’intermédiaire de mes pays, ma perception de la liberté ou comment je l’ai vécue a plusieurs niveaux… Les différentes libertés pour chaque pays…. en vous rappelant que ce sont mes visions et points de vues, chaque individu est libre de ne pas penser comme moi!! Le thème est vaste et comme ce sont des histoires liées à l’expatriation, j’ai cherché quelle liberté, ou plutôt à quel moment je me suis sentie plus ou moins libre! En effet j’avais déjà parlé de mes pays sous différentes formes, je vous synthétise une vision, centré sur le sentiment de liberté. Si vous avez l’âme liseuse, voici les articles, dont la plupart avaient déjà été écrits pour ce rendez-vous, du coup vous trouvez aussi plein d’autres article en lien des copains qui y participent !! Les Habitudes ou Mon Integration

(SUISSE) C’est le pays où tu crois (on te le fait croire) être libre, mais ce n’est que de la poudre au yeux. Le train-train quotidien ne te donne aucune liberté, précision, production, objectifs, chiffres. Le milieu du travail est très stressant, avec beaucoup de compétition, vous me direz, c’est partout pareil… je ne crois pas! La rivalité est présente dans l’air qu’on respire, dans tout domaines confondus, les facteurs sont minutés pour apporter les paquets. Les caissières filmés pour vérifier le respect des protocoles. Les mamans doivent être parfaites, éducation impeccable, créatives, calmes et gestion des problèmes irréprochables, allaitement fortement recommandé et une carrière professionnelle serait un plus! Les pauses café-clope sont surveillées. Le pire serait que les gens ne s’en rendent plus réellement compte, la routine leur anesthésie les sentiments et au passage aussi le cerceau. Saviez-vous que c’est un des pays au taux de burn-out le plus haut? Et de suicide, malheureusement…
(USA) T’as envie de passer inaperçu même si tu sors en pyjama-pantoufles? Tu aimes porter ton habit de scène à l’époque ou tu étais drag-queen? Sans code vestimentaire, tant que t’es pas à poils… C’est ton pays! Liberté d’esprit, libre d’être toi même, dans la différence ou la conformité, mêlé a un soupçon de contraintes…. La différence est subtile et difficile à déterminer, la barrière entre l’obligation et la légèreté de vie est très fine. Faire les courses sans limite d’heure, manger quand t’as faim, sans heure ni obligation, pas de règles tant que tu parles pas plus fort que ton voisin, ni tu te mêle aux autres, chacun pour soi, chacun sa liberté. Parenthèse actualité (sans entrer dans les détails ni les polémiques) autant j’ai pu vivre cette légèreté de vie au quotidien, jamais je ne me suis faite arrêter par la police, et je vous promet que j’avais une trouille que ça puisse m’arriver un jour… J’étais complètement en panique de savoir comment me comporter s’il m’arriverait de voir les feux d’une voiture de police me disant de stopper sur le côté. Interdiction de sortir du véhicule, mains sur le volant… Je m’imaginais déjà, pâle comme un linge, même sans avoir rien fait et sans mots. Probablement que les Experts à Miami ont du influencer cette peur des Cops, le trouble qu’ils occasionnent donne à cette frivolité, cette facilité de vie, une liberté conditionnelle.

(COSTA RICA) Le pays où tu peux disparaître sans laisser de traces. Libre de vivre ta vie sans pression, invisible et tranquille, Pura vida. Pas d’impôts, pas de factures, juste vivre. Un quotidien à l’Américaine, sans jours fériés ni dimanche, du soleil, et de la chaleur… la vraie liberté? pas besoin d’être tiré à quatre épingles, pieds-nu, short et T-shirt, avec un costume de bain comme sous-vêtement! La vie de bohème…ça pourrait être le paradis, si le kilo de tomate ne coûtait pas 10 dollars, les entrées aux parc naturel 15 dollars par personne et les voitures les plus pourries du monde ne valait pas encore 10mille pavos. Donc la liberté du Costa Rica coûte chère, mais à quel prix achèterai tu la tienne??
(ESPAGNE) Le pays du soleil, des fraises et des oranges !! Liberté, alcool et fumette à domicile… mais que se cache derrière cette image…. Je me suis aperçue dernièrement qu’on est bien fiché dans ce pays. Basiquement, ça m’est un peu égal, personnellement je m’enfiche qu’on sache ce que je fais, j’ai rien a cacher. Mais ça m’a tout de même surprise de découvrir dans l’application des impôts, le chiffre que j’avais gagné l’année dernière sans que moi je l’aie introduit auparavant… que nos plaques de voiture soient répertoriées, et repérées en cas de mon payement d’assurance. Et les amendes ici! sont salées… pas intérêt de faire le con! La seule différence est qu’on ne viendra pas te chercher, si t’es au mauvais moment au mauvais endroit… tu payes! ça peut paraître contradictoire, mais je ne sens pas de restriction dans ma façon de vivre. La marge de liberté de mouvements est flexible, on te donne une chance , de t’explique, de te rattraper… Bien sur que ça se reflète dans la gestion du pays, une main forte qui t’accompagne. Nous avons d’ailleurs pu le constater dans la période du confinement. Je vous rappelle qu’a ce jour nous sommes encore en état d’alerte jusqu’au 22 juin. C’est un peu pour contrôler la population, évidement vous direz c’est une restriction de liberté, mais en même temps pour pouvoir vivre et avoir l’usufruit d’une liberté paisible, certain pays sont obligés, pour que la population ne fasse pas du n’importe quoi. Pour moi ce n’est pas un problème le respect des lois qui sont nécessaire pour le bon fonctionnement de tout en chacun je le sais déjà dans mon éducation. Puis Il ne faut pas oublier d’ou vient l’Espagne…. les habitants ont besoin de se sentir appuyé, c’est comme ça. Mais je suis sure que lorsque vous venez en vacances vous ne ressentez rien de tous ça! C’est magique, les gens sont heureux, râleur, mais heureux, travailler pour vivre et non pas vivre pour travailler. Les terrasse, les copas et les tapas… c’est la devise. Un doux mélange de vie paisible, de plaisir social, de pouvoir parler tous en même temps et fort, de prendre la vie comme elle vient.

Voici donc un concentré de liberté que j’ai eu la chance d’expérimenter, j’ai pu m’enrichir de toues ces libertés de vie, pour conclure que la vraie évasion est dans nos esprits.

Comme la chanson de Florent Pagny

J’peux vider mes poches sur la table
Ca fait longtemps qu’elles sont trouées
Baisser mon froc, j’en suis capable mais vous n’aurez pas
Ma liberté de penser.

La capacité de prendre le bien de chaque endroit, ou le mal et le convertir en délivrance, reste le pouvoir qu’il nous reste. Je suis bien là ou je suis maintenant, jusqu’au prochain changement. Je ne me sens pas emprisonné et je suis libre de ma vie.

Les parrains du thème du mois sont Nicolas et Agnès, du blog familyinjordan.com. Vous savez aussi que Lucie du blog occhiodilucie.com est l’initiatrice de ce rendez-vous mensuel.

…. et tous les amis:

13 réflexions sur “Liberté? Quel est ta devise….

  1. La mise en perspective, c’est toujours salutaire 🙂 Je ne sais plus qui disait: « quand je me regarde, je me désole, quand je me compare je me console » 🙂 . Il y en a effet du bon et du moins bon à prendre partout, et la liberté d’esprit est sans doute ce qui permet de » tenir « , pour ceux qui n’ont pas la chance d’avoir beaucoup d’autres types de liberté. En tout cas, on ignorait que le Costa Rica était comme ça, merci pour le tip !! 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Super article rétrospectif ! Je trouve ça vraiment intéressant de voir la perception de liberté d’un pays vis-à-vis de quelqu’un qui y vit/y a vécu ! Personnellement, je n’avais pas du tout cette inage de la Suisse, tu m’as appris bien des choses 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Finalement on n’est vraiment libre nulle part mais il faut apprendre à vivre avec le pays qui nous accueille.
    Intéressantes tes conclusions.
    Petite remarque, ce serait plus facile à lire si tu faisais des paragraphes 😉

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.