Ah! Les filles….

Suis-je féministe? C’est la question que je me suis souvent posée…. ( aujourd’hui encore pas sure d’avoir trouvé la réponse)

Définition (et il y en a mille): Mais voilà à peu près ce que je pense….

« Je n’ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c’est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson. » –Rebecca West

J’ai toujours pensé que nous les filles avions un certain pouvoir, quel qu’il soit. Je n’ai jamais aimé me faire marcher sur les pieds ou qu’on aplatisse mes plate-bande. (J’aurais sûrement fait pareil si j’avais été un garçon), mais le fait d’être né ♀️ avec un signe en forme de miroir, ça catalogue direct! On peut nous percevoir facilement comme émancipées, féministes voir même libérées, pour ne pas dire libertines! Dès qu’on s’impose un peu trop et qu’on écarte les coudes (non pas les jambes)….surtout si on n’a pas la langue dans sa poche.En Amérique centrale, j’ai constaté que la femme avait une position « presque » supérieure, en tout cas elle commande (aussi) à la maison. Alors quand je vois toutes les manifestations et revendications qui se multiplient en Europe, tous ces mouvements qui grandissent, je me pose quelques questions. Bon je ne suis pas la philosophe du siècle, c’est uniquement parce que je suis une femme, que j’ai eu que des filles et d’une certaine manière je n’ai pas vraiment le choix que de m’y (intéresser) pencher.Récapitulons! Pour ce que j’ai pu constater, au Costa Rica (Amérique latine confondue) la femme bénéficie d’une protection égale à un enfant, c’est-à-dire intouchable. Lors de réunions scolaire, le directeur nous drillait à ce sujet, en tant que citoyen notre obligation était de dénoncer les abus qui étaient à notre connaissance, voisins, amis. Que si nous ignorions les activités de maltraitances d’une femme et d’un enfant, nous pouvions être puni par la loi! Et les hommes vont en prison s’il ne payent pas les pensions alimentaires…. On peut dire que la femme est protégée par un statut relativement privilégié. Maintenant je reviens en Europe…. oú la femme doit montrer qu’elle existe! ça me sonne faux, pourquoi?? Beaucoup de femmes ont été des inventrices, avant-gardiste, des cheffes d’état très respectées… pourquoi tout ce remue ménage!! Depuis que je suis arrivée en Espagne, il n’y a pas un jour ou je n’entends pas le mot « Machiste » mais ça veut dire quoi exactement….Ce qui me peine sont les pauvres gars qui ne savent plus comment se comporter, quoi dire, où regarder…. Si je me souviens bien dans les années 80-90 ont débuté les émissions de télé à seins nu!?! Puis les vidéos clip des années 90-2000!?! des fesses et gros seins sur des mecs affalés dans un canapé!?! C’est ça que je ne comprends pas, pourquoi les filles avez vous accepté de faire ce genre d’apparitions, pourquoi avoir accepté des compromis pour arriver à vos fins… et maintenant on rembobine tout et on degueule la merde accumulée!!!
Le respect de sois-même dans tous ça….Voilà ce que dit l’Homme de la maison: 
Le respect c’est valable pour tout individu confondu. Si tu brise l’équilibre sur lequel gravite le respect, ça donne naissance à l’intolérance au machisme au féminisme, xénophobie…. Quand commence la mutation hormonale au moment de l’adolescence, c’est un volcan à l’intérieur (tous genres confondus), on ne nous apprend pas toujours (on ne veux pas l’entendre forcément), comment maîtriser ce pouvoir destructeur que sont les attitudes, les postures, les mots ou les regards…  je dénonce aussi la libre consommation d’internet, qui donne accès à nos chers têtes blondes à une infinité de choses non appropriés! Et ça fait boule de neige…. Donc Ok internet, mais pour les générations plus anciennes, c’était pas mieux ne nous voilons pas la face…  wp-15811960230018140430998464545245.jpgJe vois les femmes espagnoles très militantes, beaucoup d’exposition sur le thème « Murejes Libres » (Femmes libres), l’Espagne, avant la guerre civile et ses 40 ans de dictature, était à l’avant garde de la reconnaissance des femmes!! Oui en 1936 déjà les femmes avaient pris leur indépendance, mais surtout l’état donnait la possibilité et le droit aux femmes de se former, d’étudier, de revendiquer leur statut de personne à part entière, intégrées et en possession de moyen pour agir.wp-15811959922362374389373478760538.jpg  Concrètement, le doit au vote, le mariage civil, droit au divorce et surtout la dépénalisation de l’adultère féminin. Malheureusement les problèmes politiques qui ont suivi, ont totalement bloqué le développement et tout est redevenu, voir à régressé à une situation complètement au désavantage de la femme. Je crois que au final, la bataille des femmes espagnoles doit être inscrite dans leur gène, car c’est en 2008 que les mouvements féministes (en 68 l’Espagne était encore sous l’emprise dictatoriale) ont repris une activité un peu plus soutenue et le reste du monde a suivi! En effet la loi adopté en 2007 qui a sensiblement fait la différence entre violence domestique qui était alors du domaine privé, en passant à crime passionnel lorsque un homme tuait sa compagne, « violencia de genero ». 20200305_0926462290846398516607534.jpgPuis est apparu les mouvements de défense, quand en 2016 les femmes espagnoles sont descendues dans la rue pour dénoncer la décision d’un juge décrétant que le viol d’une jeune fille par 5 gars était une simple agression sexuelle. Cette différence a fait que la condamnation fut fortement réduite, que les auteurs sont actuellement libre en attente de jugement final. Les filles ont investi les places de plusieurs villes, clamant leur soutien, brandissant des slogan tel que,  » Hermana, yo te creo ». Ce slogan est encore aujourd’hui écrit sur des murs publiques, ça montre la détermination qu’a ce pays de sortir du système patriarcal, encore aujourd’hui présent…Cette médiatisation a mûrit jusqu’au 8 mars 2018, jour de la femme, 5 millions d’entre elles sont descendues dans la rue pour faire grève. Vêtues de violet, la couleur qui déjà dans les années 20 était celle des femmes libres.Toute cette réflexion me surgit et je me rends compte que j’ai toujours défendu mes droits d’être une femme, libre de penser et d’agir comme une personne à part entière. Je ne suis jamais trouvée différente à part le fait de devoir mettre un soutien-gorge pour le sport, question confort, mais les hommes aussi mettent des coques pour une meilleure protection….wp-1583480344814918739922507535295.jpg Que j’ai toujours été naturelle, ingénue et innocente, j’ai cherché a vivre normalement, sans me poser mille questions. J’ai élevée mes filles, comme des filles, j’ai respecté leur demandes vestimentaires, capillaire, je n’ai pas crucifié les hommes en leur disant c’est mal… (et j’ai du faire des efforts!! qui me connait, en sait la raison). Nous avons aussi eu la chance d’avoir à nos cotés un homme juste, avec un respect des règles, de la vie en générale et de l’être humain, qui ne soit pas borné! Et ça c’est très important….

A mes nanas pour la vie, girl power!