Pet expat

Je me suis rendue compte que mon chien est un expat!! Ben oui, il est né au Costa Rica. Je le constate tous les jours car le pauvre souffre sont premier hiver Européen…. Quand on pense que l’été passé il dormait les 4 pattes en l’air et là il se roule en boule que s’il pouvait se rentrer à l’intérieur, il le ferait. Alors on lui a acheté un petit gilet polaire pour la nuit et un imperméable pour la pluie.

wp-1583077176110376170916934857913.jpg

Je vous entends déjà rigoler, mais en fait c’est pas si chouette pour lui. Bien sur qu’a San José où il a été gardé pendant notre exil en Espagne, il fait plus frais, mais ça reste un climat tropical pas si loin de l’équateur. Ça signifie que les températures ne varient pas beaucoup, 10° a tout casser. Par contre maintenant il subit un 3-4° le matin quand à son arrivée il faisait quasi 37°….

En même temps je me suis souvenue qu’au moment de partir, j’ai fait beaucoup de recherche pour le transfert, le voyage ou le changement de pays pour un animal de compagnie. Du coup j’ai pensé qu’un témoignage pourrait être de bonne aide à d’autre personnes. Voici la petite histoire du labrador costaricien expatrié en Andalousie.

Chat de garde!nrdl (j’en profite pour dédié ce post à notre chat qui malheureusement a du rester la bas…. qu’elle nous manque et que juste pour une histoire d’infériorité très arrogante, des autorité ont décrété que probablement elle ne serait pas admise en Europe, encore aujourd’hui j’en suis dégoûtée)

J’espère me souvenir de tout les détails, car dans mes notes j’avais omis de lister pas à pas toutes les étapes pour que nos amis à quatre pattes nous rejoignent. (Je ne pensais pas que ça serait digne d’une histoire rocambolesque) Premièrement il faut savoir que la rage serait éradiquée en Europe et donc tous les animaux entrant sur le territoire doivent être vacciné (logique…). Il faut donc commencer la procédure suffisamment tôt. En effet la prise de sang qui déterminera la quantité d’anticorps, doit être envoyé au Etats Unis… euh!? Oui, c’est les plus grand copains du monde… vous le saviez pas? Bref, ceci pour une valeur temporelle de….. 3 mois!! (Faut s’y prendre à l’avance… ouais, faut être coordonné en même temps). Ok donc allons y pour le rappel de vaccin, 15 jours plus tard examen sanguin. Coût?? $300 (pour commencer). Evidemment il faut remplir la paperasse usuelle.

Nous avions pris de l’avance, en même temps synchroniser, la duré et la validité de tout ce processus (genre 1 année pour demander la sortie, sinon on est bon pour recommencer, ne perdez pas le fil….). Nous sommes donc parti en inspection sans les copains, restés au pays pendant que les papiers suivaient leur cours. Le moment des retrouvailles s’approchant nous avons repris contact avec toutes les personnes qui soit disant nous avaient promis une aide sur place…. (je dois faire une pause pour respirer….).

Je passe directement au chapitre suivant . Lorsque les papiers prouvant, « soit disant » que la titration de la rage était ok, supposant que les carnets de vaccination soient remplis correctement… il faut les présenter au service vétérinaire du pays pour qu’ils donnent leur aval, c’est a dire, l’autorisation de sortie du pays! Un gros n’importe quoi!! On nous a trimbalé d’un véto à un autre, on nous a menti sur certaines choses, on nous a raconté toute une panoplie d’incohérences… quel malin plaisir! Oui nous avons pu sortir du Costa Rica avec notre chien, sans le chat…. et dans quel état psychologique….
Les incohérences.
Pourquoi faire une prise de sang si par la suite le chat ne peut pas sortir du pays prétextant qu’il lui manque dans son carnet le premier vaccin?? Pourquoi faire payer ce test plus de $300 pour qu’au final du processus le mec te dise 12h avant le départ, le chien oui, le chat non! Parce que je peux vous assurer que le test ne sert à rien! Et vous savez pour quelle raison? Et ben la vétérinaire pour économiser (temps et argent) elle a mis le même sang (celui du chien) dans les tubes du test pour le chat… vous me suivez? Donc le résultat est le même, basiquement… alors?? C’est quoi le délire… à quoi ça sert de faire cette analyse, puisque le chat n’est pas avec nous….. de plus il a eu la vaccination en même temps que le chien, et c’est sur son carnet! Les bureaucrates ont décidé qu’il manquait un vaccin, mais je me dis, la bande de fainéant qui a gardé les animaux, vétérinaire y compris, ils pouvaient pas le dire avant!!! Pendant 6 mois, il avait pas le temps de lui en administrer un, car j’en suis persuadée, tous le savait….

En résumé je trouve cette procédure d’une absurdité totale. Ça frôle le zèle….

Bon ben il a fallu se faire une raison…
La Puce électronique
Là aussi une autre histoire à devenir dingue! (et ce que je vous raconte, c’était en l’espace de 60 heures avant le vol de retour). Tout le monde sait que nos amis de compagnie ont une puce électronique qui les reconnait et les relie à son propriétaire. Je ne parle pas d’un GPS, comme tout le monde croit, bien que certains pays, voir certains animaux l’ont activée. Notre Google (oui c’est sont nom…) avait reçu une puce dès son plus jeune age, en prévision d’un éventuel voyage, on sait jamais… Et comme ce n’était pas obligatoire, je n’ai pas capté tout de suite, mais la vétérinaire m’a baragouiné un truc en disant « t’inquiète je te mets celle là, de toute façon si tu vas en Europe faudra lui faire un passeport ». Comme vous le savez, je ne suis pas experte en voyages d’animaux, alors j’ai fait confiance. La panique à bord quand les bons fonctionnaires assidus nous ont annoncés que la puce de la bête n’était pas conforme pour l’Espagne… j’ai cru que je faisais une crise cardiaque. Ils nous ont dis avec nonchalance que nous devions avoir un lecteur spécial qui était en mesure de lire la puce de notre chien au moment de passer la douane d’entrée au pays….. (le vendredi soir, avec départ du vol dimanche après-midi, mais sérieux!)

Avec le recul je me dit, qu’ils se sont un peu foutu de notre gueule ou quoi??? 1°si ce sont des puces américaines (je le sais maintenant) qu’ils injectent dans les bêtes, pourquoi personne n’a de lecteur? Parce qu’en fait personne à ce jour à réussi à lire la fameuse (on se demande s’il y en avait vraiment une … mystère non résolu). En effet à 24heures du départ on a traversé San José dans tous les sens pour trouver quelqu’un qui avait ce genre d’appareil pour nous le prêter, on était même prêt a l’acheter!! Et au final je me dit, pourquoi deux p’tits malpropre (j’ai opté pour un langage autorisé) se sont amusés à nous mettre la pression, nous rabaisser, nous pousser à imaginer des scénarios improbables… (on pensait déjà devoir laisser notre chien en quarantaine à Madrid… rater la correspondance…. ils nous ont même laissé entendre qu’en Espagne il sacrifiait les animaux qui n’étaient pas aux normes!!!) Vraiment très lamentable…. et toujours sans le chat! Avec probablement la même puce…. (oui j’en remet une couche).

wp-15830770171718142218556754503822.jpg
A l’aéroport

Le transport
Changement de sujet, comment transporter un animal en avion? ça aussi c’est le labyrinthe des informations, selon les compagnies. Donc nous avions pris notre billet en demandant s’il était possible de transporter un chien et un chat à bord. Alors bien sur, les prix pour Iberia sont… Le chien en soute 350 euros et le chat en cabine 200 euros, transfert inclus pour Jerez de la Frontera, 1h30 d’escale… apparemment c’était jouable qu’ils ont dit. Disons que les heures de vols étaient en notre faveur, 18h tous compris arrivée à la maison. Nous avions compris que notre box était légèrement trop petit, et heureusement que nous en avons trouvée un autre, car au final (selon les gens aux bonnes intentions …) notre chien avait complètement détruit la sienne.

Nous avons eu la chance qu’une amie n’utilisant plus celle de sa « vache » (oui elle a un chien énorme), mous l’a aimablement vendue et il a fallu la transporter dans notre berlingot de Playas del Coco à San José, valises inclues…. Petit détail, elle a eu la bonne idée de la repeindre au spray pour nous la customiser, bonjour l’odeur pendant le trajet. Point positif, notre petit chien d’amour a adoré cette belle cage verte sapin, au moins ça !

Le bilan de cette aventure?
Une grande déception d’avoir cru comme des débutants à tous ce qu’on nous disait, pour un résultat? juste un simple contrôle de douane à l’arrivée en Andalousie… une visite chez le vétérinaire qui nous a coûté le même prix que toute la bureaucratie inutile du Costa Rica, comprenant:

une nouvelle puce ISO, un traitement mega fort pour parasites, tiques et tout autres bestioles, antibiotique pour une toux et angine dus à l’air conditionnée (inévitable) de l’avion… un passeport Espagnol, et nous voilà, après quelque mois de lutte pour trouver un équilibre (gastrique) entre lui et nous après ces mois d’absence. Bientôt une année! Et sans chat… Au moins, le chien se porte bien, ça été dur! Surtout de récupérer son état de santé, six mois pour mettre son système digestif en ordre, 2 mois pour le débarrasser de puces, tiques et Co

J’espère que ces lignes aideront d’autres personnes comme nous, sans forcement beaucoup de moyen, mais avec un amour et un respect pour l’animal qu’on avait choisi et qui faisait partie de la famille, à bien se renseigner, se tourner plutôt vers les institutions compétentes (même s’ils sont autant nuls que les autres)…. s’informer auprès des compagnies aériennes, chacune ses directives et réglementation pour le transport d’animaux. Notre chien va bien, on est content de l’avoir avec nous, il court derrière tout les chats qu’il rencontre en pensant que c’est sa copine de jeu…

2 réflexions sur “Pet expat

  1. J’ai toujours eu des animaux mais maintenant je n’en veux plus. Trop compliqué quand je veux partir une semaine, alors avec ta vie d’aventurière oh la la !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui c’est notre deuxième tentative avec un chien…
      Le problème est que je suis trop émotive pour les êtres sans défense, ça me fait du mal s’il souffre.

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.