Ahh… les voyages! Je me souviens…

Pendant que la Suisse interdit les entrées au pays, sans une quarantaine de 10. J’essayais avec peine de réserver un vol pour visiter la famille….et j’ai pensé… Je me souviens, Il y a 30 ans je volais pour la première fois!

N’allez pas croire que c’était un voyage de 12 heures… non juste Genève-Londres, oui c’était mon premier vol en charter! A vrai dire le concept Charter n’a jamais été très clair pour moi!! On disait d’un avions rempli à fond pour des prix compétitifs, qui partait après les autres, souvent avec un préjugé du vieux truc sortant du garage pour la horde de vacanciers classe moyenne-basse. Un coup de Karcher et hop sur le tarmac… Bref, j’avais économisé une année pour me payer un séjour linguistique, 4 mois d’école avec pour but final examen First Cerfificate Of Cambrige….

Je me souviens la première soirée au Pub, la première pinte of Lager, la cloche, les anglais en T-shirt à 15°C et les filles en jupe sans collant même l’hiver(ça n’a pas beaucoup changé). J’ai atterri dans une famille très traditionnelle, avec sauce à la mente, rôti et patate à l’eau, les toast du matin avec beurre salé… il m’a fallu quelque jours pour me rendre compte de ce qui clochait, grâce a ma mauvaise habitude (que mes parents ont essayé en vain de corriger durant toute mon enfance!!!)….. lécher le couteau! Ben vous voyez, ça m’a servi à me rendre compte que le beurre tenait une quantité importante de sel… (je n’avais jamais passé par la Bretagne non plus!!), totalement incompatible avec la confiture! Du coup c’était tartines de confiture ou tartines de beurre….

Je me souviens de ce premier départ loin de mon pays, non que je ne sois jamais partie de Suisse, mais là c’était une île!! ça semblait vraiment plus loin, autre culture, autre conduite (OMG), autre langue…. A l’époque quelques téméraires passaient déjà l’océan pour allez comme jeune fille au pair au USA, j’ai souvent caché ma terreur du nouveau, de l’inconnu. Il m’a fallu toute une vie pour affronter des situations nouvelles…. comme partir au Costa Rica et rester seule avec ma fille dans un pays lointain sans repaire, ou voler 12 heure pour aller acheter un appartement sur un autre continent!!!

Je me souviens qu’à l’époque aussi il y avait des attentats…. La fois ou retournant à Londres… un ou deux jour après l’explosion d’un Boeing 747 en dessus de Lokebie en Ecosse. C’était le 3ème vol de ma vie et j’ai cru mourir!! Moi la râleuse, à toujours vouloir le derniers mot, anticonstitutionnelle… je mourrais de peur, le gars à coté de moi faisait des blagues très anglaises, même pas eu le temps de sentir le mal de voyage…. J’ai été terrorisé du début à la fin.

Au final toutes ces expériences ont fait que je suis devenue la personne qui aujourd’hui n’a peur de rien (ou presque…), fonce dans le tas, fait un strike et laisse toutes les quilles derrière…. Après ces trois premiers vols, j’ai fait une pause, il a fallu digérer toutes ces émotions, la famille s’agrandissait et les billets d’avions devenaient un peu chers.. plus simple de partir en voiture avec le chargement nécessaire a tout ce petit monde. Aucunes restrictions de poids, ni d’objets tranchants, le couteau suisse pour couper le pain des sandwiches était largement autorisé!!

Puis sont arrivé les compagnies Low Cost, et j’ai recommencer a voyager… d’abord sur le continent, pour visiter d’autre pays difficilement atteignable en voiture, comme la Grèce, Majorque…. Ensuite un peu plus loin, c’est aussi là que j’ai rencontré des personnes du monde qui ont renforcé mon caractère, ma sécurité a affronter l’inconnu, apprivoiser mes décisions, mes actes… savoir patienter dans tous les domaines, même les rageants.

Mais là j’en suis juste a vouloir voir mes nanas après une période dure de confinement, de restrictions, d’obligations et ça me semble pire qu’il y a 30 ans… En attendant des jours meilleurs….