No pasa nada…

#check #miseaupoint #bilan

Je ne sais pas comment appeler cette période ou que dire de l’ inventaire de l’année écoulée. Même si on aimerait qu’une chose, l’oublier totalement, l’effacer du calendrier, mais je me questionne, où en sont les/nos projets et quel but peut-on s’imaginer pour la suite, allons nous atteindre nos objectifs?? Nous sommes arrivé en Espagne il y a bientôt deux ans, oui touché le sol le 4 novembre 2018… une année super remplie de beaux projets, à manger des fruits, des légumes, du pain et du jambon!! Puis est arrivé La Pandémie! Et on se retrouve dans le pays le plus touché, le plus stricte, le mouton noir de l’Europe…

No pasa nada… on aimait bien pouvoir dire que rien n’est grave. J’avais plein de résolutions pour ce début d’année, un plan pour toutes les activités de la ville…. j’ai juste eu le temps de vivre le festival du Flamenco, essayer de préparer des visites de la ville.. et plouf, le néant!! J’attendais avec hâte la semana santa pour couvrir ce que j’avais loupé l’année dernière, faire les chroniques des saints, les sorties, l’histoire!! Nada! No pasó nada.. et c’est un fait.

On a aussi voulu croire que tout est possible, parce qu’on nous a un peu lancé de la poudre étoilée, qu’on nous a un peu enduit en erreur… parce qu’en fait on est trop rêveurs!! Puis au final même avec un peu de culot… des fois ça ne marche pas forcement. On s’est un peu illusionné, que peut être on n’a pas voulu entendre, ou voir certaines évidences. Que nos rêves étaient pas complètement réalisables… Bon avouons que le destin nous a sauvé et on remercie nos instincts, tout perdre est bien plus vite arrivé que de gagner!!

Je ne veux pas dire qu’on vit mal, on essaye d’ajuster par rapport à nos besoins, mais on aurait une envie folle de recevoir des amis de la famille, mis à part que actuellement la situation ne le permet pas vraiment. On rêve depuis longtemps d’une maison suffisamment grande pour toute la smala… Puis on essaye de retourner la crêpe dans tout les sens, on sait que malgré tout nous avons le potentiel pour affronter financièrement, mais la bureaucratie espagnole, l’Europe… c’est vraiment pas simple!!

Déjà imaginez un supposé architecte plus suisse de tous les espagnols, je crois le seul mec dans toute l’Espagne qui respecte toutes les petites lois, prime et double prime… Que la banque a la quelle nous faisions confiance nous a trahi très profondément…. que quand tu vas demander des offres de prix pour des contrats que t’as payé sans faille pendant plus d’une année on te dit Nada, mais si tu décides de changer, ils viennent te pleurer dans le gilet pendant des heures au téléphone!! C’est clair que l’après adaptation, il y a toujours le deuxième effet kiss cool… et là commencent à sortir les défauts. Je me souviens déjà avoir traité ce sujet, le post euphorie de l’expat…. Mon Intégration mais comme on a déjà vécu ça, je ne m’inquiète pas trop, ça passera. Le plus simple ici, c’est la possibilité de faire plus de choses que lorsque nous vivions au Costa Rica. Je voudrai revenir sur un détail qui caractérise l’Andalousie, mais plus précisément l’Andalou dans toute sa splendeur. No te compliques la vida! Mais si je ne me complique pas la vie, maintenant présentement, qui va se la compliquer après?? Parce que c’est sur que le suivant il va pester, en l’occurrence? nous!!… vous voulez un exemple?

Au moment de remplacer le lave vaisselle par un lave linge… impossible de le sortir du plan de travail, Le génie qui avait mis le carrelage au sol s’est amusé à le couper autour de la machine. Résultat? impossible de la sortir!! Aucune marge de travail!! Donc le mec ,il ne s’est pas compliqué la vie… mais à nous OUI!

No comment….

Par contre il y a une chose que je regrette, et c’était aussi la raison pour la quelle nous avions quitté le continent… Les polémiques médiatiques face aux problèmes sociaux et politiques. Quand tu vis de l’autre coté de l’océan, t’es plus du tout au courant de tous les potins bien succulents, des chamailleries entre France et Espagne, Suisse et les autres, l’Italie et l’Allemagne… le Portugal au bout de l’Europe, qui courre derrière et essaye de rattraper les autre tant bien que mal… Ben oui ça allait assez bien avant cette énorme boulette de virus…

Donc du coup le bilan c’est quoi? Une petite baisse d’énergie, de moral, surtout se sentir éloigné, nous qui toujours étions prêt à affronter l’Himalaya… on rame. On va reprendre l’année scolaire sans une vraie envie, sans un motivation très concrète. Pourtant ce n’est pas le manque d’idées, c’est le manque d’appuis, la rigueur des milieux financiers qui nous pèse… Depuis le jour ou j’avais écrit ces articles (ICI ou ICI), nous sommes passé par 5 projets d’achats sans succès, nous avons divorcé de la banque qui nous a accueilli (qui a reçu notre fric à notre arrivée!!), nous avons réfléchi à notre futur professionnel, nous avons pris 3 jours de vacances et nous voilà aujourd’hui… J’espère me souvenir de toutes ces péripéties, pour vous les raconter quand tout sera digéré…

Cet article, écrit en plusieurs étapes par manque de temps est maintenant obsolète... 
On est déjà repartit à fond... 
Avec des retournements de situation, mais je vous en dévoilerai plus au moment venu!... 
Suite au prochain episode.....

Une réflexion sur “No pasa nada…

  1. Ma pauvre, 2020 restera un très mauvais souvenir pour plein de gens. Et encore en ce moment on ne sait plus sur quel pied danser, c’est fatigant à la longue. Les projets stagnent, l’avenir … C’est quoi ça déjà ?
    Courage il faut tenir bon

    J'aime

Les commentaires sont fermés.