Les magies de Noël… Ça reste!

Avec cette monopolisation médiatique et tous les aléas de cette année tan particulière…. J’avais homis de vous préciser que Minnie avait changé d’école….

Petit détour par l’enseignement espagnol ! Il y a 3 types au choix… Publique, « Concertado »(semi-privé) et Privé. Pour faire simple, parce que je n’ai pas encore totalement compris le concept…. Concertado se situe entre l’école publique et privée, c’est à dire: les fonds sont publics, mais la gestion est privée. Les apports (cotisations) mensuels, qui sont volontaires, peuvent aider a acheter/maintenir le collège, l’uniforme est obligatoire (et +/- strict), basiquement ce dont des collèges religieux, mais la plupart se sont adaptés au cours du temps, les sorties, courses d’écoles (là on est sauvé pour quelques temps!!ouf) et certains livres sont payant. Évidemment l’école est totalement obligatoire et gratuite (à priopris), accessible à tous, au contraire de celle privée qui peut coûter un bon 500 Euros par mois. Les avis peuvent diverger, anti- concertado, apostant pour un enseignement libre plutôt laïque, mais à vrai dire j’ai trouvé le niveau public assez (même très) limité… Pour des raisons purement d’organisation, nous avons inscrit Minnie dans un collège au coin de la place, 2 min chrono… Collège catholique Concertado. Franchement? Enfin!!! Même si je trouve toujours que l’enseignement espagnol laisse à désirer, c’est acceptable.

Pour l’instant je ne vois quelques changements, sauf pour l’achat des vêtements (cher! 200 euros de tenue). La marge de manœuvre plus souple par rapport à l’éducation publique composée de fonctionnaires (espagnols, beau pléonasme), les enseignants en semi-privé sont engagés selon des critères tel une entreprise (référence ou copinage… mais aussi et quand même pour les compétences! J’ose espérer). Pas de test appelé « opposition » qui est une sélection/concours ponctuels qui se déroule une période donné à genre 700 personnes à la fois pour donner accès aux places planquée de l’état (genre 10….). Donc l’école publique est un grand réseau de gens qui ont voulu faire prof, mais qui sont rattrapés par le système étatique, pas forcement glorieux en Espagne. En venant d’un petit parcours, privé-publique dans un pays, latino au niveau éducatif relativement bon…. je prônais pour une scolarisation publique. Voir les articles! Première année, les vacances et La vie continue . Bien sur je n’aurai pas voulu être au Costa Rica pendant la pandémie, les gosses ne sont pas allé à l’école pendant 1 année… c’est chaud! Mais sans doute, Minnie a reçu un bon bagage au niveau de l’apprentissage scolaire comparé à son cursus sur la péninsule… Mais j’avoue, pour conclure cette description qui reflète le chaos des postes à l’état (comme dans tous les pays du monde, d’ailleurs) que le soutien scolaire et l’attention donné aux élèves dans ce collège, me soulage et me parait bien supérieur a celui qu’elle a reçu ces deux dernières années.

Surprise en début d’année, surtout ne pas oublier qu’on sortait d’un état d’alarme strict (voir #YoMeQuedoEnCasa), que les mesures ont du être pensées, réfléchies et mesurée, en plus de la fin d’un cursus primaire…. Minnie est tombée dans une classe à options de Français… a priori génial, sauf qu’un niveau A2 pour une gamine de langue maternelle française, avec un peu de home schooling, c’est de la rigolade. Mais en raison des mesures due au Covid…. (oui je l’ai dit une fois dans un de mes articles!!!) Du coup maman poule demande un changement de classe, purée il y avait 5 cours à option et elle est tombée sur la position 5 du classement…. Et ben non!! tous les élèves en classe de français, pas de choix cette année, on ne peut pas se mélanger les gosses et changer de classe. No pasa nada, Minnie a été exempté de français, mais une participation orale pour améliorer la prononciation affreuse (y compris des profs)… super Minnie en renfort.

Anecdote: a son entrée en 5ème, le prof de français a commencé a lui parler en français (chouette, c’etait sympa… avant…), elle a suivi les classes sans problème, les interrogations, très bien aussi, mais un jours sur le chemin de retour de l’école, elle me demande qu’est ce que j’en pense des erreurs de prononciation du prof. Surtout je lui dis de ne pas lui faire remarquer ses erreurs, c’est un prof et en tant qu’enfant ça ne se fait pas ( vous me trouvée retro?, je préfère ne pas avoir de problème… tan pis!!). Mais un jour l’erreur est tellement cruelle pour lui qu’elle me dit….Mais maman, t’es sure que je ne peux rien lui dire? même s’il dit la cravate autour du cul?!? (no coment….)

Apparemment dans sa classe actuelle, c’est moins pire… la maitresse nous demande des petites vidéos, des audio et surtout elle apprécie le travail et la présence de Minnie dans la classe. Nous voici en décembre et pour garder les traditions, déjà que les manifestations, les regroupements sont totalement interdits, nous reste que les révision de la magie de Noel…. En vidéo ou seulement audio, au choix….. Voici un petit retour sur une lègende:

St Nicolas.

Le personnage de saint Nicolas provient de Nicolas de Myre appelé aussi Nicolas de Bari. Né à Patara au sud ouest de l’actuelle Turquie (à l’époque Asie mineure) entre 250 et 270 après JC, il fut le successeur de son oncle l’évêque de Myre. De son vivant, Nicolas de Myre fut le protecteur des enfants, des veuves et des gens faibles. Il fut bienveillant et généreux. Saint Nicolas serait décédé un 6 décembre 343, Aujourd’hui, saint Nicolas est fêté par un grand nombres de pays d’Europe : en France, en Allemagne, en Suisse, au Luxembourg, au Belgique, en Hollande, en Russie, en Pologne, en Autriche, au Liban et d’autres encore… Dans la nuit du 5 au 6 décembre, il passe dans les maisons pour apporter aux enfants sages différentes friandises (fruits secs, pommes, gâteaux, bonbons, chocolats et surtout, de grands pain d’épices représentant le Saint Evêque). Saint Nicolas est souvent accompagné du Père Fouettard qui, vêtu d’un grand manteau noir avec un grand capuchon et de grosses bottes, n’a pas le beau rôle puisqu’il distribue des coups de triques aux enfants pas sages et donne aussi parfois du charbon, des pommes de terre et des oignons. Le Père Fouettard porte souvent des cornes et une queue.

La légende de Saint Nicolas et du Père fouettard

Un matin d’automne, à l’approche de l’hiver, 3 enfants partirent glaner dans des champs lorrains et se perdirent en chemin. Attirés par la lumière d’une maison, ils s’approchèrent et frappèrent à la porte. Le propriétaire des lieux n’était autre que le bouche Pierre Lenoir, appelé aussi Peter Schwartz. Il accepta de les laisser entrer mais les tua puis les coupa en petits morceaux pour les mettre dans un saloir géant et en faire du petit salé. Saint Nicolas sur son âne, frappa à son tour à la porte. L’homme ne pouvant pas rejeter un évêque, l’invita pour le repas de soir. Saint Nicolas demanda du petit salé. Croyant être pris au piège, le boucher avoua son crime. Saint Nicolas posa alors 3 doigts sur le saloir et ressuscita les enfants. Pour punir le boucher, Saint Nicolas l’enchaîna à son âne. C’est à ce moment de l’histoire qu’il devient le père Fouettard, un personnage au mauvais caractère et violent qui réprimande les enfants pas sages. L’exact opposé du Saint Nicolas qui dans certains pays est devenu Saint Nikolaus, puis Santa Klaus pour enfin devenir le père Noël comme nous le connaissons aujourd’hui.

Depuis que je fête la période de Noel avec mes enfants (27 ans… mais ne le dites pas trop fort) je fais des bonhommes en pâte…. (Chaque année !!) j’en ai même fait 50!! Certaines années, pour les enfants de mes classes de danse…. Mmmmh, c’est tellement bon, de plus il parait que le St. Nicolas les fait exactement comme moi!!

Quand ta dernière (12ans!!) ne veut pas te faire vieillir en laissant du sel et une carotte 🥕 pour l’âne du St. Nicolas la nuit du 5 décembre….

2 réflexions sur “Les magies de Noël… Ça reste!

Répondre à Barbara hilorico Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s