Vue d’en haut

Ce qui m’a toujours fasciné ce sont les toits! Petite je rêvais de voyager sur un nuage pour voir ce qui se passait en bas, avoir une vision globale de comment s’articule une ville. Les routes aux formes de serpents lumineux qui se déroulent entre les maisons et surtout je me demandais qui avait inventé tous ces labyrinthes digne d’Alice aux pays des merveilles que sont les urbanisations citadines.
Chaque fois que je monte sur le toit de ma maison (la plus part du temps pour étendre ma lessive) je suis émerveillée par la vue. Tous ces toits imbriqués les uns dans les autres, un plus haut que l’autre où à peine moins, chacun son rôle, sa couleur, sa forme et son histoire. Les toits terrasses ici pour la plupart servent à étendre le linge, inutile d’avoir un sèche-linge, le soleil et le vent son gratuit, même pas besoin de regarder la météo, il ne pleut pas!

Certes la vue d’en haut ne semble pas si pittoresque, ce ne sont que des toits. Peut être que vous trouvez le désordre des antennes de télévision pas si joli… pour moi c’est un chaos de structures organisés pour l’imagination et sure, on arrive a y raconter une histoire.
Anecdote.. lorsque j’étais petite il y avait un arbre près de ma fenêtre et lorsque j’étais malade et je m’ennuyai dans mon lit, j’essayai d’imaginer des formes, des personnages protagonistes d’une histoire imaginaire. Qui n’a pas essayé le jeu des inspirations en regardant le ciel et les nuages qui passent….
Voila j’aime regarder comment s’imbrique les murets, le petits et grands toits, avec ou sans tuiles, mais aussi toutes les petites tourelles qui dessinent des silhouettes au coucher du soleil. Je sens et j’entrevois l’énergie des occupant monter vers le ciel. Certaines terrasses sont aussi aménagées pour s’y attarder un instant, trouver un peu de tranquillité, loin du bruit, comme suspendu dans un contexte surréaliste au cœur de la ville.

Cette ville où j’habite est riche en couleurs, architecture et culture. Elle est vieille de plusieurs siècles, elle a gardé son âme du passé, les bâtiments sont en bonne partie bien entretenus, surtout par les propriétaires. Elle est bien dessinée et lorsque je la regarde depuis en haut je m’imagine aussi la vie des familles qui occupaient les lieux aux diverses époques. Ce qu’on voit le plus depuis les toits ce sont les églises! Il y en a 15, plus une cathédrale ainsi que plein de chapelles. Cette ville, comme beaucoup en Andalousie, a une architecture mudéjar qui est un mélange d’art arabe pour les chrétiens. Depuis chez moi je peux voir l’église de San Miguel son ancienne tour qui était un minaret et transformé en clocher, est la plus haute de la ville.

20200115_100315.jpg

J’aperçois aussi celui intact du palais de l’Alcazar et une partie de la cathédrale.

wp-15791007932045149229249191488203.jpg

Nous avons le projet de déménager et en avant-première méga officieusement je vous partage ma prochaine vue d’en haut…..


Cet article a été écrit dans le cadre du rendez-vous #HistoiresExpatriées dont le thème pour le mois de janvier était “en haut”. La marraine et l’organisatrice des rendez vous est Lucie du blog OcchiodiLucie. Vous pouvez suivre les blogueurs et les blogueuses qui participent des quatre coins du monde en rejoignant la page facebook ou instagram
A bientôt !

9 réflexions sur “Vue d’en haut

  1. C’est drôle parce qu’à Buenos Aires aussi, la ville est pleine de ces toits terrasses. On y étend le linge ou on fait des barbecues. Ça me semble pas moche du tout c’est très pittoresque au contraire de voir la ville de cette manière!

    Aimé par 1 personne

  2. Ma 1ère pensée a été « c’est moche » je préfère une vue sur un lac il est vrai, mais en regardant à ta façon et avec ton imagination en effet ça devient intéressant.
    Encore un déménagement ?

    J'aime

    1. bon pas trop loin, juste au coin d’une rue…. c’est plus un projet qu’un démenagement… Tu sais j’ai encore des cartons chez moi, ahahaha
      Merci pour avoir pris la peine d’y penser à ma façon, j’avoue que je suis du genre à aimer tous ce qui est moche et de l’embellir avec l’imagination. Comment vas ta récupération?
      ( j’ai honte mais pour tous qui passez par ici, je ne lis plus trop vos blog pour l’instant… ça reviendra!!!!! Dès que je pourrai à nouveau)

      J'aime

  3. C’est fascinant cette vue sur les toits, j’adore voir le dédale des rues. Mais dans mon pays pluvieux, on évite les toits terrasses. 😉

    J'aime

Les commentaires sont fermés.