Génération X… Sexe, drogue et rock n’roll

Aujourd’hui, en pleine post-pandémie… Livre digital, courriers électroniques, listening de langue… On se croirait dans un mauvais scénario d’une série futuriste des années 80. Mais combien de générations se sont écoulées depuis mon adolescence ??? J’ai vu passer la fin de la génération Y et là? On tombe en pleine génération Z…. Zap ou crève… Du coup j’essaye de me souvenir…

Pendant que mes parents derniers survivants de la génération baby-boom, essayaient tan bien que mal de nous former sur les ravages de la drogue… Moi j’ai lutté contre les débuts du sms, Caramail, Myspace… racket scolaire, pour arriver à la totale anarchie des réseaux sociaux….en terminant par des exclusions sociales accompagnées du bullying, mobing et agressions sexuelles.

Je me souviens, la grande récré-clope au parking à vélo, les profs étaient bien plus occupés à boire des cafés à la salle des maîtres, plutôt que venir nous contrôler. D’ailleurs à l’époque c’était encore autorisé, ils fumaient tous dans leur refuge… Je me souviens quand il fallait y aller pour une combine, on ne voyait pas a 2 mètre!! Bel exemple…. Puis je ne sais plus trop comment, mais les drogues un peu plus dures sont arrivés, quelques restes de LSD des années Woodstock, un peu de cannabis pour rigoler soft, mais surtout le film « Moi Christiane F, 13 ans, droguée, prostituée » avec tout les effets dévastateurs de l’heroïne, moins chère que la copine des banquiers, mais beaucoup moins classe. Je ne crois pas que nos descendants aient connu des amis proches morts d’overdose, plutôt des crochés aux amphétamines, aux ravages de la meta et du crack… qu’est ce qui est le pire???? On s’est promené sur une ficelle en équilibre avec la vie et beaucoup de défis, des défis qui ont coûté la vie à certains…. Nos esprits révoltés nous ont certaines fois trahis…

Je me souviens que nous avons vite pris connaissance de l’âge pour s’envoyer en l’air… 16 ans, pas plus tôt. N’oubliez pas que nous étions la génération X post baby-boom… Que les femmes avaient enfin le droit de contrôler leurs grossesses, surtout l’accès au plaisir et le droit à dire NON!! Même si nous étions encore innocents sur ce point, les films c’était chez les potes (un truc de garçons « évidemment ») pour s’en vanter le lundi… Je me suis toujours demandée, qu’y-avait il de passionnant dans 5 gars alignés sur un canapé, la main dans le froc… Et quand je vois l’évolution actuelle ?!? A se filmer dans les toilettes de l’école ou s’envoyer des photos intimes…. L’autre jour j’ai vu passer une nouvelle loi, punissant les mecs qui envoyaient des photos de leurs pénis! Pardon?! On en est là… Chacun son trip…

Malheureusement le HIV nous a vite récupéré avant l’orgie organisée, on est revenu en arrière de 30 ans, attention aux fréquentations, surtout ne pas trop se mélanger… se tester avant, si possible. Tiens! on dirait que les refrain peuvent s’adapter à toutes les époques…

Donc oui, on a bravé les limites, on a bu très tôt, on a fumé alors qu’on était encore des bébés… On a essayé plein de petits trucs… fallait grandir à la dure, qu’on nous disait. Alors on a juré promis que nous n’élèverions pas nos enfants de la même façon. On a lu Françoise Dolto, ils ont voté pour abolir la baffe et la fessé, on a pu choisir de garder ou avorter… même que nos filles peuvent se tromper et prendre la pilule du lendemain. Le problème est que cette technologie avancée, ces relations par écrans interposés, qui nous a plu au début, le contact permanent avec tout le monde, à n’importe quel moment, le plus vite possible, nous a rendu complètement dépassé par ce qui nous entoure réellement… Toutes ces photos postées des quatre coins du monde, surtout à qui aura la plus belle, a qui dira la phrase la plus emblématique, à qui sauvera la planète, à qui mangera la plus belle glace, à qui roulera le plus vite…. qui sera le premier à voyager.

On dirait que la vie est un énorme défi contre l’humanité, contre sois même… Je vous en supplie, pitié redonnez moi mon parc à vélo, pour ma dernière cigarette…..