Les temps modernes, et ses paradoxes

Les temps des émotions. Quelle époque…

Nous voilà prêt pour une autre aventure, celle ci sera plus risquée que les précédente… évidement on ne peut pas renier nos origines et nos vies bien rangées. Donc la façon illogique que tout les pays du monde (surtout ceux du sud) ont d’agir par rapport à une ligne directive bien droite…. Nous fait complètement flipper!! On tiens le coup, rassurez vous, on fait régulièrement des crises de nerfs, mais ça va, on gère…..

Je vais vous raconter l’histoire de Tic & Tac en Andalusie:

A peine touché le sol hispanique que Tic&Tac les 2 🐿️ malins ont vite compris que c’était l’Andalousie leur point de chute, le soleil☀️, la douceur de l’hiver, là où la vie serait plus clémente. Beaucoup de paysages, plaines, collines, des olives à perte de vue, pour deux italiens de sang, c’était comme se baigner dans une piscine entouré de tournesol (un jour peut être je vous raconterai). Ils ont commencé a manger du pain, de l’huile d’olive et du jambon…. après 3 ans d’arroz con frijoles…. On aurait dit qu’ils sortaient de prison!! ( arrivée sur le sol hispanique, lire l’article)

Avides de découvertes, mais surtout une envie de développement incontrôlable, ils se sont mis au travail. Tic super pro de patience, avait aiguisé une certaine capacité a atteindre les buts nécessaires pour obtenir…. Presque n’importe quoi, j’ai dit presque! Tac, avec son œil perspicace et Google maps, trouvait l’emplacement des maisons, même quand l’annonceur ne souhaitait pas divulguer l’adresse !!! Il nous a dégotter des visites improbables…. Comme des temples religieux…. des maison casées… ou perdu au milieu des champs…

Ils sont tombés amoureux de Jerez à la minute même ou ils ont posé le pied à la Plaza Arenal, en sillonnant la Plaza de la Alameda Vieja et son jardin d’oranger… Les petites rues, les cafés, les tabancos… Les chansons dans la rue (c’était en décembre) on y connaissait rien de tout ça, mais la vibration de la ville nous a transporté. Alors ils ont déménagé! Plein centre, ma foi, c’était ça ou au milieu des champs. Mais après avoir testé, les chemins impraticables, 40 min pour atteindre un centre urbain, potable, notre petite ville de Liberia capitale du Guanacaste, et à 5 heures de route pour faire 200km et atteindre avec difficulté le centre névralgique du pays! San José, Costa Rica. Ils avaient besoin de commerces de proximité…. Y compris Ikea!!

(voir On s’installe) Alors c’est claire que au milieu d’une ville, dans un appartement, c’est dur de bricoler, même avec tout sous la main, mais rien ne décourage Tac, direction le RoyMerlin, perceuse, visseuse et quelques vis, une dizaine de boulons…. Deux trois bouts de bois, et hop un lit mezzanine pour Minnie. Normal, les murs centenaires sont si épais, mais surtout, pas droit du tout!!! Aucun lit n’entrait, et pour quelques petits centimètres (pour pas dire millimètres, et j’evite les gros mots !)…. Mais il manquait l’espace, la terrasse pour profiter du soleil… ben oui enfin pas de moustiques assoiffés de sang étranger, ils auraient enfin pu profiter de vivre dehors… c’est ce que font les Andalous, d’ailleurs. C’est pour cette raison, qu’ils ont cherché, cherché, réfléchis, imaginé, projeter, comploté…. dessiné un avenir qui aurait pu leur correspondre. Leurs aptitudes à s’adapter instantanément leur permet de se visualiser dans n’importe quelle situations. Alors ils ont vécu cette dernière année avec un millions de haut et tout autant de bas, en rêvant a chaque fois l’endroit de leurs rêves… Ça a commencé en octobre de l’année dernière….Lire ,➰> Et si on « resetait » la loi de Murphy??

Dernièrement ça devient dur dur…(c’est toujours ce qu’ils disent pour mieux avancer) bon le jugement n’est pas objectif, c’est normal de toujours se sentir plus mal au moment précis, mais avec force et soutient mutuel toutes les épreuves se surmontent, ça rend même plus fort. Puis ensuite vient le moment de se dire que ce n’était pas si pire, s’ils sont arrivés jusque là, rien ne les arrêtera ! La force d’afronter les étapes reste un attout qui ne nous a jamais quitté, et les petites étapes qui construisent notre futur petit a petit nous donnent des vraies satisfactions, celle qui enfin sont le resultat de nos efforts, de nos sacrifices. Nous ne sommes pas riches , mais la richesse intérieure d’une vie comme on l’aime, construite selon notre rythme et comme on l’entend est un bien precieux.

Une réflexion sur “Les temps modernes, et ses paradoxes

  1. Comme tu le sais je déménage demain, au moins je connais la ville sauf que c’est surtout le centre ville juste à coté de la plage où je vais en vacances depuis des années. Et en vacances tout est beau, là je commence à faire connaissance avec tout le reste grace au groupe sur lequel je me suis inscrite. J’ai eu des adresses utiles c’est déjà ça. J’utilise Maps régulièrement, si pratique. J’ai appris à connaitre mon nouveau quartier comme ça.

    J'aime

Répondre à provencale84 Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s