La ruta del Olivar

Le secret du bonheur est de regarder toutes les merveilles du monde, sans jamais oublier les deux gouttes d’huile dans la cuillère.

Paulo Coelho

Déjà 3 semaines sur le continent et….?! et quoi?

On devait prendre du repos, mais lorsqu’on tourne dans la roue infinie (infernale) des habitudes, il est difficile de prendre du repos… Les débuts ont été réglés par les insomnies des premiers jours… tout le monde réveillé à 2h du mat, j’ai récupéré la Minnie dans mon lit une nuit, tellement elle était inversée!!

Puis on est parti en vadrouille… et qu’est qu’on a vu??

DES OLIVIERS….

Bon je savais que l’Espagne était une grande productrice d’huile d’olive… mais a cette échelle? c’est de l’abus… Jamais dans ma vie j’ai vu autant d’arbres d’olives. Sur la route de l’Olivar on peut sentir le parfum  enivrant de ce fruit si précieux…. Nous sommes aussi arrivés en pleine saison, les branches croulent sous le poids des olives, jusqu’à toucher le sol, on a même mal pour ces pauvres petites branches….

 

Des rangées infinies à pertes de vue d’arbres alignés, quadrillant les collines, un paysage aux airs de jeu d’échec. Pour cette récolte de la petite perle verte ou noire, avec la quelle on extrait l’or vert fluo, turbide qui pique la gorge.

20181117_205839 Dans tout les restos qui se respectent, à part les tapas, vous avez à disposition une bouteille d’huile et du pain pour faire trempette…

Nous sommes logés par une famille du village, la vraie famille du village, bon pas des vieux grincheux, non non… bien actualisée, je veux dire que les grands parents étaient déjà dans la culture de l’olivier. Le développement proprement dit de quatre générations à porté ses fruits!! Nous avons visité le domaine, l’usine et la centrale électrique… mais ouais, ils ont même leurs propre production d’électricité grâce aux déchets produits par la fabrication de l’huile! Incroyable… Le processus de fabrication est très précis, tout est organisé parfaitement, de la récolte aux produits finaux. Les olives sont récoltées d’une certaine façon pour obtenir l’appellation DOC, la méthode sans toucher le sol, les pieds d’arbres sont choisis en fonction de leur tronc, un seul, pour que le tracteur puisse les secouer correctement. Ensuite selon la grandeur du fruit, la maturation, la forme ou autres critères, la sélection est dirigée vers les pressoirs, ceci pour une sélection fine du consommateur…. riche!

Alors moi je vous dis une chose, ce que j’ai pu voir de suite, au premier coup d’œil, à la première impression sentimentale…. Je crois que l’Espagne a su tirer profit de la formation de l’Europe!! Pas un mauvais profit, je parle de la croissance intérieur et extérieur…. produire, exporter pour mieux progresser….

Il faut encore que j’étudie bien le fonctionnement de ce pays, car si je ne me trompe pas chaque région est considérée autonome avec ses propres réglementations. Nous sommes en Andalousie et je vais me pencher surtout ce qui concerne le tourisme, ça a l’air très stricte, mais très intéressant!

A part ça… nous avons bien fait rire l’employée de l’immigration… Car, comme des bons petits suisses, on est déjà en règle… Nous avons le NIE (numéro d’identification étranger) qui est indispensable pour bouger la moindre dans le pays!! Donc j’ai suivi toutes les directives à la lettre, rempli le formulaire EX-15, imprimé la facture de 9.64 euros, essayé de les payer à la banque (sans succès… il manquait le NIE 😁) et prendre un rendez vous en ligne au bureau le plus proche…. Sauf que c’était pas la bonne ville… apparemment!

Mais!! Comme nous étions tellement prêts, avec un dossier tant complet, elle a eu pitié et n’a pas eu le courage de nous renvoyer à la maison, parce que en fait, sur le site, il y avait pas l’option qu’elle pensait, donc c’était du coup pas possible de nous renvoyer… même ça c’était juste! En plus ça ne lui était jamais arrivé de recevoir des personnes avec un dossier si complet… d’habitude c’est quasi elle qui doit tout remplir! bref en 2 heures de temps, hop envoyé LE Numéro est sorti. Et avec ça? ben on va chercher un appart, acheter une voiture….

Mais ça c’est pour le prochain épisode…… des aventures de Tic et Tac!

3 réflexions sur “La ruta del Olivar

  1. A force de suivre la famille un peu dans le désordre de mes lectures, j’en avais perdu la trace. Donc l’Espagne maintenant. Encore des choses à découvrir pour vous et moi.
    Bonne installation !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s