Plutôt ville ou plutôt champs?

Neuvième fable du livre de Jean de La Fontaine édité pour la première fois en 1668!

J’aimerai me pencher sur la vision de cette fable n’est-ce pas déjà une histoire de flux migratoires? Car le mouvement de personne ou le déplacement du lieu de vie d’un individu sont pour moi identique! Et l’ironie du rat de ville miroitant que chez lui il fait bien mieux vivre, me fait encore plus penser que le terme « expatriation » est le résultat de notre société. Inspirée par des départs à la découverte de lieux exotiques pour y vivre autrement, aidé aussi par les réseaux sociaux, et cautionné par les entreprises qui s’établissent dans des pays ou les impôts sont moins cher. Du coup il faut des personnes qui défendent les co-nationaux à l’étranger, régler les relations entre chefs, mélangé a ceux qui veulent apprendre plein de langue et les enseigner ailleurs, (je vais bientôt le faire aussi, c’est un peu moqueur…), ajouté à la mode du selfie, photo de paysage irréels ou conseils en tout genre d’une vie meilleure. C’est évidemment une caricature de notre monde actuel qui a du s’inventer autre chose que des déplacements dû aux invasions d’antan, ainsi offrir une douce palette des différentes façons que nous avons de migrer, s’exporter ou s’expatrier.

Le thème du mois est: « suis-je une expat? »blog-1000x1000

 

Proposé par Lucie du blog Occhio di Lucie, c’est elle qui mène se rendez vous mensuel depuis deux ans, qui nous permet de donner libre cours, de décrire et raconter nos expériences de vies vécues dans les pays du monde. Son article

 

 

J’ai déjà traité ce sujet ( définitions ) au moment ou j’ai commencé à me sentir une étrangère pour de vrai (Petit Etranger). La sensation d’après période d’adaptation où j’ai commencé à me rendre compte que j’avais vraiment quitté mes racines (Algorithme de l’expat….). Le problème est… où se situent réellement mes racines??

Donc en commençant à me poser des questions, j’ai voulu en savoir plus et j’ai infiltré des groupes Facebook dans le monde. Je voulais étudier le positionnement des francophones (c’est déjà large…) qui vivaient dans le monde. J’en ai fait un recueil dans la catégorie suivante petit oiseau qui fait sont nid… Certains pays ont la vie plus rose que d’autre, certaines latitudes m’ont totalement ignorée, quand d’autres m’ont incendiée… Le mot « migrant » ou « immigré » a viré au discours politico-raciste… sans citer « exil » « exilé » qui a carrément suscité des crises de nerfs… De loin ça m’a bien faire rire, de plus près, j’ai trouvé cela pathétique. Je me rend compte que j’avais encore quelques articles non publié… mais ma vie d’expat n’est pas de tout repos….

En résumé, je ne me sens ni expat, ni immigré, j’ai du sang mélangé italo-suisse, je danse la salsa et je suis fan des cultures caribéennes aux influences afro, même sans y être jamais allée, je m’adapte comme un caméléon là où je suis… on me prend pour une latino quand je suis en Amérique, une italienne en Espagne, une fille des îles, là ou ils ne connaissent pas trop la géographie… et très suisse lorsque je m’exprime…ou belge (clin d’œil a mes amis !!) Mais j’avoue tout de même avoir senti une touche discriminatoire au Costa Rica. Je l’ai déjà dit, mais ça me reste en travers, ils vénèrent tellement tous les nord américains, qu’on passe en deuxième plan. Disons qu’ils ne savent pas trop dans quelle catégorie nous mettre, du coup ils ne nous aiment pas trop! Ici en Andalousie, presque une année… et je me sens chez moi!! On me traite comme une des leurs, je me mélange parfaitement à la vie locale, je ne me sens plus un individu bizarre qui paraît venir d’une autre planète. Bon a ce stade je suis obligée de vous dire un secret … et je crois que ça fait un peu sa différence ! Parce que les préjugés font parties de la vie quotidienne d’un étranger et qu’un Suisse ne part pas de sa ptite Helvétie sans billet de retour… Vu que j’ai la chance d’avoir une double nationalité, je suis entrée en Espagne en tant que Italienne, oui c’est de la triche, mais je me vais pas non plus renier mes origines profondes… qui d’ailleurs, s’adaptent parfaitement au lieu où je vis. Oui en effet, le statut de communautaire est bien plus confortable que de venir d’un pays comme la Suisse.

Au passage un petit commentaire de ma fille de 11 ans qui étudie l’Europe.

Maman, il y a un truc bizarre que je ne comprends pas. J’ai étudié les pays d’Europe et ses capitales (en passant elle les savait sur le bout des doigts)…. et maintenant on nous donne une autre carte de l’Europe (UE), mais il manque des pays !!

Pourquoi la Suisse une fois elle fait partie et une autre fois pas ?

J’aime l’école, cette fabrique de petit soldats bien éduqués socialement aux différences politiques…. économiques et géographique ?! Explicatif simple mais constructif, j’ai essayé, de ce qu’est l’union européenne vue de l’intérieur d’un petit fromage, d’ailleurs la vision de l’Europe est totalement différente selon où on se situe dans ses 4 points cardinaux (voir les articles d’autres participantes) . Il y a les pays qui savent en faire partie et d’autres un peu moins….. ( mais je ne vais pas m’y attarder, ce sont des débats et blablas sans fin)…

Voilà la boucle est bouclée, j’ai cherché ailleurs en pensant que loin c’était mieux et en fait, c’était à coté. Tous ces termes ne me parlent plus trop…. pour moi je suis revenue chez moi en Europe.

Nrdl, mes opinions sont comme des coups de sacs, il est bon des fois d’avoir le courage de remuer un peu pour sortir les bons numéros, ce qui aidera aussi les lecteurs à réagir…. ne prenez pas les remarques comme des attaques, ce sont des caricatures auquel nous sommes affectionné tous en chacun plus ou moins… les médias nous aident totalement dans ces démarches. Il faudrait vivre dans une bulle, sur une île sans connexion aucune pour que nos jugements, nos perception soient neutre et purs.

Les participantes aux rendez vous: